Mercredi 16 Octobre 2019

Compte rendu N°695

Accueil
Compte rendu des sorties

14/09/2019

Traversée Abel/Chuats

Bilan de la sortie:
Très belle traversée sur le Vercors!
ci-joint le compte-rendu de caillou:

Bonjour,ce week-end 14 et 15 septembre 2019 : traversée Scialet Abel - Chuats, Vercors, plateau de Font d'Urle.

L'équipe s'est constituée lors du rassemblement de Camprieu (Christophe Siry et moi-même pour l'Alpina, Aude Hourtal et Cyprien Pellet pour les lozériens), Yann de Montpellier et des copains à Christophe du club de Saint-Montan (07) se sont joint : Sandrine, Seb et Yves.
Les premiers arrivés vendredi après-midi (les lozériens, yann et Christophe) s'en vont équiper le puits d'entrée des Chuats. L'équipe est au complet en début de nuit et partage apéro et repas sur le parking au départ des marches d'approche, où nous restons pour le bivouac.
Le lendemain après un bon petit déjeuner au soleil sous une douce brise nous nous rendons au scialet Abel, à une bonne vingtaine de minutes de marche. Cyprien ouvrira la marche en commençant par équiper le ressaut d'entrée de 4m, seul équipement à mettre en place !
Pour descriptif schématique : enchaînement de petit puits jusqu'à une zone horizontale assez longue (vers -120) dans un niveau de marne. On en sort par un méandre actif qui mène à une nouvelle très belle série de puits, deux autres ressauts dans un méandre et l'on débouche dans la magnifique Rivière d'Or à -263 m. On fait un tour en aval sur 200m, presque en vue du "siphon du Boue", qui coupe ce réseau de plus de 43 km en deux zones : amont avec deux entrées (Abel et Chuats) et aval avec, depuis 3 semaines, 3 entrées (Deux Gardes, Fleurs Blanches et Moustiques).
Et nous entamons la remontée du collecteur au niveau de l'eau. Momentanément un schunt fossile un peu boueux au sol évite des biefs profonds. Ah un truc : fallait pas manquer la dernière petite vire avant de redescendre au niveau de l'eau dont le lit est marécageux : enfoncement pour deux d'entre nous jusqu'aux machins (et machines). Des zones avec mains courantes plus ou moins tire-bras ponctuent la progression. Certains d'ailleurs s'amusent à les repasser deux fois (oui bon c'est aussi pour récupérer un descendeur oublié après lavage).
Nous sortons de cette rivière pour atteindre une immense galerie : "la Revanche", dont le sol est une succession d'anciens lacs profonds ayant engendré de bons dépôts de boue mais on passe à l'aise en hauteur sur les talus un peu glissants.
On en sort par une zone tortueuse un peu argileuse : boyaux, trémie, salle "Chuats Boue", petits puits, etc... pour atteindre la grande salle de la "Petite Verna", impressionnante. La salle descend dans une galerie au sol glissant, grande mais qui peut se mettre en charge et siphonner en cas de crues ou fortes pluies. Un mur de 8 m (la Grande Barrière) nous amène à une dernière immense salle en bas du P55, équipé en double.

Les équipes se coupent en deux momentanément pour éviter des attentes. En effet en haut du P55 nous rejoignons le bas du Scialet des Chuats, que nous avions visité déjà en été. Christophe et moi-même sommes donc là en terrain connu et chacun guide son équipe. Nous ressortons donc par la "Voie Royale", très grand P73, P15 qui s'enchaine, trémie sur 7 à 8m et on est à -30... Manque plus que le dernier P15 équipé la veille et voilà !
Les premiers sont rentrés vers 10h, les derniers sortiront vers 19h au plus tard. Le ciel est un peu voilé mais la température clémente.
La première équipe revient en faisant le détour par Abel pour récupérer la corde du ressaut d'entrée.

Tout le monde se retrouve donc à nouveau comme la veille, mais encore en plein jour cette fois-ci, pour partager les agapes terminant toujours une très bonne et belle explo, qualificatifs faisant l'unanimité de toute l'équipe !

Nous restons à nouveau sur place pour le bivouac. Le lendemain dimanche, toujours le beau temps. Après le traditionnel ti déj les ardéchois regagnent leur pays. Aude, Yann, Cyprien et Christophe partent en rando sur le Montué. Perso je vais pointer les Fleurs Blanches et Les Moustiques, deux des 5 entrées du réseau (cette dernière ayant donc jonctionnée il y a à peine 3 semaines). Je rencontre d'ailleurs à l'entrée des Fleurs Blanches les retardataires des 20 spéléos qui partaient pour la première traversée officielle "Fleurs Blanches - Moustiques".

Pour moi au retour un détour à l'épicerie de Vassieux, pique nique au bord de la Drôme, sieste, pause café dans un troquet à Saillan, détour par ses belles ruelles anciennes, et retour at sweet home. Bon mais ça vous vous en foutez, c'est pas de la spéléo...

Caillou



Participants :
TNT(48): Cyprien, Aude. Alpina(12): Caillou, Christophe. Casc(07)Steph, Sandrine,Yves. CLPA(34): Yann